Gérald Maison et Audrey Obry

Avec notre exploitation agricole, nous souhaitons recréer le lien entre le producteur et le consommateur.

Gérald a débuté sa vie professionnelle dans une agence de communication et d’imprimerie. Après 15 ans passés dans ce secteur, guidé par sa passion pour la terre, il décide de se reconvertir en passant son BPREA (Brevet Professionnel Responsable d’Exploitation Agricole), option agriculture biologique. Il l’obtient en 2015 et après plusieurs stages chez des maraîchers, il débute à l’AFEJI en 2016 comme encadrant technique dans les Jardins de Cocagne des Hauts-de-Flandre. Il y rencontre alors Audrey qui a obtenu son BPREA en 2002 et occupe elle aussi un poste d’encadrante technique depuis une quinzaine d’années. Ni l’un ni l’autre ne viennent de familles d’agriculteurs, ils se sont donc tous deux confrontés, au sortir de leur formation, aux difficultés liées à l’installation, en particulier concernant la question foncière, ce qui les a conduits à opter pour le salariat.

Mais au fond d’eux, ils aspirent bel et bien à gérer leur propre exploitation agricole. Ainsi, quand au printemps 2018 la Ville de Grande-Synthe lance un appel à candidatures pour l’installation de maraîchers bio sur la commune, Gérald et Audrey décident de se lancer en soumettant une candidature conjointe. Les choses vont s’accélérer puisque dès le début de l’été ils sont informés de la sélection de leur candidature ! 4,5 hectares, 3 serres à rénover et un entrepôt les attendent sur l’ancienne ferme Priester. Au premier octobre, ils sont tous les deux libérés de leurs engagements à l’AFEJI.

La grande aventure commence…

Ce n’est pas sans questionnements qu’ils se lancent dans ce projet : comment réunir les fonds nécessaires pour investir dans un équipement de qualité ? Vont-ils réussir à vivre correctement de cette activité ? Leurs corps vont-t-ils supporter la pénibilité de ce noble travail ? Quel équilibre vont-ils trouver entre leur vie professionnelle et leur vie personnelle ?

Mais pour le moment, leur aspiration profonde à travailler la terre, leur connaissance du métier et leur complémentarité leur permettent de surmonter ces craintes. Et ils ont un point fort indéniable : ils se lancent à deux. Gérald et Audrey sont en effet sur la même longueur d’ondes. A l’AFEJI ils ont noué une relation de travail basée sur une cohérence de vision et sur la confiance. « On a toujours travaillé dans le même sens, on prenait toujours le même chemin, on n’avait même pas besoin de discuter ».

Par ailleurs, ils vont être, pour leur première année, accompagnés par la couveuse « A petits pas ». La couveuse les guide d’ores et déjà dans leur parcours d’installation. D’autre part, cette première année test va leur permettre de « mieux cerner la production, les attentes, le marché », notamment en ce qui concerne le développement de la vente directe.

Ce projet est une aspiration personnelle que nos deux entrepreneurs en herbe partagent mais c’est aussi selon eux un projet porteur de sens pour le territoire. « Les grilles tarifaires conventionnelles et le productivisme ont fait perdre la réalité de la valeur des aliments… ». « Remettre des maraîchers en bord de ville » afin de recréer le lien entre le producteur et le consommateur, contribuer ainsi à la prise de conscience du travail qu’implique le métier de maraîcher bio et proposer des légumes de qualité à un prix juste et accessible pour tous, producteurs comme consommateurs, peut permettre de changer petit à petit les habitudes de consommation de chacun.

Ouverture de la vente directe au printemps 2019 !

Les champs du Prédembourg
39 rue du Comte Jean
59760 Grande-Synthe
Les champs du Prédembourg

Je témoigne